Aigues-Vives, entre Rhôny, Vistre et Vidourle


Écrit ou actualisé le 1 juin 2020 - Publié, le : - Catégorie(s) : AIGUES-VIVES. Dans le Gard
Villes et villages du Gard
Les communes du Gard. Petite visite découverte du département. Les monuments, les sites, l'environnement et petit historique de chaque ville et village.

Loading❤️ Cet article dans votre bloc-notes.

AIGUES-VIVES. Une vieille tradition locale, qui s’appuie sur divers faits, attribue la fondation d’Aigues-Vives aux habitants d’une bourgade du nom de Pataran ( Vestiges gallo-romains existants) qui se trouvait auprès de la voie Domitienne conduisant au pont d’Ambrussium sur le Vidourle, au point où cette voie prend le nom de « chemin de la monnaie ».

Ainsi, au VIIIème siècle, les Sarrasins ayant ravagé et détruit cette bourgade, la population se réfugia sur une colline toute proche, où prenait sa source une fontaine d’eaux vives et abondantes.

Cette situation agreste convint aux émigrés de Pataran. Ils y bâtirent leurs demeures et la nouvelle agglomération prit le nom d’Aigues-Vives (Ayga-Viva) du nom applicable à la fameuse source qui les avait décidés à se fixer à cet endroit. Sobriquet : En occitan, on surnommait les habitants « li bagnats » pour « les mouillés », et par extension les malchanceux, car la tradition populaire voudrait que la fête du village de la fin du mois de juin se déroule toujours sous la pluie.

La commune d’Aigues-Vives est propriétaire de la maison natale de Gaston Doumergue, Président de la République de 1924 à 1931.

À VOIR,  À FAIRE :

La GARIGOUILLE : Anciennes carrières qui alimentèrent les travaux de construction des arènes de Nîmes. Bel environnement boisé : bois de Normand, de Beauregard, de Puech et de Diamard sont principalement composés de feuillus et de pins. Garrigues et  Capitelles.

Dans les garrigues,la capitelle est une construction traditionnelle d’appoint, de forme arrondie, entièrement bâtie en pierres sèches. Servait de lieux de stockage d’outils ou d’abris pour les bergers et ouvriers agricoles.

Le terme « capitelle » est la francisation du nom languedocien féminin capitello (en occitan normalisé capitèla), désignation morphologique à rapprocher du français chapiteau ( Un chapiteau est une grande tente où se produisent les cirques ; En architecture, un chapiteau est…), pris dans le sens de couverture mobile de moulin (Un moulin, du latin molinum issu de mola meule, est une machine destinée à moudre les grains de céréale en farine.) à vent ou de grande tente de cirque, ou encore du forézien chapitella, désignant une étable, une cabane, un hangar.

Le terme désignait à l’origine une cabane de vigne édifiée par un membre du petit peuple (Le terme peuple adopte des sens différents selon le point de vue où l’on se place.) des villes gardoises dans une parcelle conquise sur la garrigue péri-urbaine, aux XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles. Le mot tend actuellement à dépasser les strictes frontières du département du Gard et son emploi se généralise dans la littérature touristique pour désigner la même construction en d’autres départements du Languedoc : Ardèche, Hérault, Aude.

Le Temple : de la fin du XVIIème siècle (construction en 1687). Il a d’abord été le lieu de culte de la paroisse catholique sous le nom d’église Saint-Pierre ès liens avant de devenir, en 1803  « Temple de la Raison ». Il est restauré et agrandi en 1820.

Vieux moulin, ancien lavoir, fontaine monumentale en fonte de fer …

Parc municipal avec parcours de santé et aires de jeux.

Fête votive

FÊTE VOTIVE  :  durant 10 jours ! Haut lieu de l’aficion qui organise en 2009, sa deuxième Edition du Salon de la Bouvine.   La fête votive est une des plus fréquentées dans le Gard.

La garrigue forme au nord de la commune une zone bien individualisée par les formations géologiques et ses paysages (pins sylvestres. Traditionnellement, la garrigue était utilisée pour le bois (broussailles pour le feu), les produits de la cueillette et de la chasse, mais aussi une utilisation pastorale (troupeaux de mouton).
Cette entité, identitaire de la commune, s’inscrit dans l’espace des « garrigues de Nîmes », classées en Espaces Naturels Sensibles, sur lequel une zone de préemption foncière a été créée par le Conseil Général du Gard à la demande de la commune.Une partie est aussi classée en ZNIEFF II.

LES MARCHÉS LUNDI MATIN :

MarchésAlès : Tout produit – AIGUES-VIVES : Alimentaire – Laudun : Tout produit – Montfaucon : Alimentaire – St-Laurent-d’Aigouze : Tout produit – St-Victor-la-Coste : Tout produit – Vallabrègues : Tout produit

UN MARCHÉ ALIMENTAIRE EGALEMENT LE SAMEDI MATIN À AIGUES-VIVES

office de tourismeFait partie de la Communauté de Communes RHÔNY VISTRE VIDOURLE :

Aigues-Vives   |  Aubais  |   Boissières  |  Codognan  |  Gallargues-le-Montueux   |   Mus   |  Nages-et-Solorgues   |   Uchaud  |  Vergèze   |  Vestric et Candiac

COMMUNES CONCERNÉES PAR CES UNITÉS DE PAYSAGE :

Aspères Aubais Aujargues Bragassargues Brouzet-lès-Quissac Calvisson Cannes-et-Clairan Carnas Combas Congénies Corconne Fontanès Gailhan Gallargues-le-Montueux Junas Lecques Liouc Montmirat Montpezat Mus Orthoux-Sérignac-Quilhan Puechredon Quissac St-Clément St-Côme-et-Maruéjols St-Théodorit Salinelles Sardan Sauve Sommières Souvignargues Vergèze Vic-le-Fesq Villevieille

Aubais Aujargues Boissières Calvisson Caveirac Clarensac Congénies Junas Langlade Nages-et-Solorgues St-Côme-et-Maruéjols St-Dionizy Uchaud Vergèze Villevieille

2587 habitants

Mairie" MAIRIE : 108 Grand’rue 30670 AIGUES VIVES – Tél : 04 66 35 33 63

icon-car.pngFullscreen-Logo
Aigues-Vives

chargement de la carte - veuillez patienter...

Aigues-Vives 43.738971, 4.180211

http://www.aigues-vives.fr/