Bagard, et le serre d’Avène


Écrit ou actualisé le 1 juin 2020 - Publié, le : - Catégorie(s) : BAGARD. Dans le Gard
Villes et villages du Gard
Les communes du Gard. Un autre re Gard sur le département. Les monuments, les sites, l'environnement et petit historique de chaque ville et village. VISITES

Loading❤️ Cet article dans votre bloc-notes.

BAGARD. Il semblerait que le nom a ses racines dans la langue grecque et dans la langue latine.
Sous la domination romaine (qui a duré mille ans), le territoire de Bagard comptait beaucoup de tuileries et de fabriques de poteries.

Plusieurs dolmens ruinés (tombes à chambre) ont été repérés dans la garrigue (au Serre de la Cabane, au Bougerlan et à Blatiès) ainsi que des tumulus, la plupart ayant été vidés. D’une époque indéterminée, faute de fouilles, des traces importantes d’occupation (peut-être pré-romaine) du côté de Blatiès et du Cabréroux ont aussi été répertoriées.

L’église construite par les templiers, au lieu dit de « l’Espitalet » était une commanderie de l’ordre de Malte qui avait précédemment appartenu aux templiers d’Alès. ( pillée et incendiée en 1702).

Le village fut construit sur l’enceinte d’un château fort ayant appartenu aux Templiers d’Alès et destiné sans doute à protéger la route d’Alès à Anduze.
De l’ancien château, il reste une tour d’angle rond au Sud-ouest et de beaux linteaux, parfois voûtés, en pierres de taille dans les caves des maisons sur le pourtour Sud..

Le village est pittoresque et certaines maisons présentent des caractéristiques intéressantes.

À VOIR, À FAIRE…

La fontaine – lavoir

La Tour de Billot : En 1703, une troupe de camisards commandée par Cavalier s’était repliée sur la tour de Bilhot, dont la situation lui avait parue avantageuse. Monsieur de Planque, inspecteur général des troupes du roi, l’attaque le 30 avril, avec le renfort de la milice d’Alès, au lever du jour. Cavalier, surpris à l’extérieur est complètement défait et s’enfuit dans les bois de Saint-Bénézet.

L’église Romane du XIIème siècle est sans doute l’ancienne chapelle du château, mais pouvait servir de réduit défensif. Construite en pierres taillées dans le calcaire « bleu » local, elle est très sobre d’allure. Elle fut consacrée à St Saturnin. En partie ruinée, elle fut réparée en 1686, mais incendiée en 1702 par les Camisards

Château de Chirac : Il se situe dans la grande plaine, sur la rive droite du Gardon, au sortir de Bagard en empruntant la D246, autrefois connu sous le nom de mas de Girac. La mention du château apparaît seulement au XVIIe siècle. Il appartient alors à Louis de Sollier, seigneur de Bagard qui possède aussi Blattiers et la Tour-de-Billot.

Anciennes filatures de soie. (Inscrites à l’inventaire général des M.H) 

Le Monac : Ancienne propriété des Templiers ; au XIIIéme siècle léproserie puis couvent au XVIIIéme siècle, avant de devenir une exploitation agricole.

L’Hospitalet : l’origine remonte aux Templiers d’Alès puis devient une commanderie de l’ordre des Hospitaliers de St-Jean-de-Jérusalem (plus tard Ordre de Malte)

Zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (Znieff) SERRE D’AVÈNE : 87 ha Ce massif calcaire est situé à l’ouest de ST-CHRISTOL-LES-ALÈS, au nord de BAGARD et culmine à 387 m.  La végétation se compose d’une garrigue à chênes verts très fermée qui devient moins dense en altitude et laisse la place à une lande à Thym sur le plateau. La délimitation du site est basée sur des critères liés à la végétation et à la géomorphologie.  La limite retenue englobe l’ensemble du massif boisé de la Serre d’Avène et des Cabanes. Elle passe à la périphérie du relief collinaire et coïncide à l’ouest avec une route secondaire ; au nord avec le passage de ruisseaux temporaires ; à l’est et au sud avec la limite des zones boisées. Richesse patrimoniale : Ce territoire abrite une espèce peu commune et partiellement protégée en France : Paeonia peregrina. Cette espèce est, de plus, inscrite sur le livre rouge de la flore menacée de France. Outre la présence d’une plante rare et partiellement protégée dans les sous-bois, cette zone offre un intérêt écologique. Ce massif forestier dense et peu artificialisé est favorable à la nidification de nombreuses espèces d’oiseaux des garrigues boisées méditerranéennes.Bibliographie – Source LOUIS Cl. – Société de Protection de la Nature, section d’Alès – Communication orale Maîtrise d’ouvrage : Ministère de l’Environnement Maîtrise d’ouvrage déléguée nationale : Secrétariat de la Faune et de la Flore du Muséum National d’Histoire Naturelle Maîtrise d’ouvrage déléguée régionale : Direction Régionale de l’Environnement Languedoc-Roussillon (DIREN) Maîtrise d’oeuvre : Institut des Aménagements Régionaux et de l’Environnement (IARE montpellier)

 

COMMUNES CONCERNÉES PAR CETTE UNITÉ DE PAYSAGE :

Alès Anduze Bagard Boisset-et-Gaujac Deaux Méjanne-lès-Alès Mons Monteils Ribaute-les-Tavernes Rousson St-Christol-lès-Alès St-Hilaire-de-Brethmas St-Jean-du-Pin St-Julien-les-Rosiers St-Martin-de-Valgalgues St-Privat-des-Vieux Salindres Servas Vézénobres

2252 habitants

Mairie" MAIRIE : Hôtel de ville 30140 BAGARD Tél : 04 66 60 70 22

icon-car.pngFullscreen-Logo
Bagard

chargement de la carte - veuillez patienter...

Bagard 44.073392, 4.052265

http://www.ville-de-bagard.fr/

Sponsors :