Garons, sur le plateau des Costières

GARONS. Dans le Gard

GARONS. Son histoire officielle remonte au VIIe siècle avec la parution d’un texte mentionnant le village. Auparavant, son histoire se confond avec celle du plateau des Costières occupé par l’Homme depuis des millénaires.
À partir de l’occupation romaine, au IIe siècle avant Jésus-Christ, deux « villas » s’installent sur le plateau : la villa de Campagne et celle de Scieure.
Occupée, au Ve siècle par les Wisigoths,… LA SUITE… »

Comps, producteur de Côtes du Rhône

COMPS. Ancien aqueduc romain. Détruit

COMPS. Le village, situé dans la Vallée du Gardon, a pour toile de fond le massif de l’Aiguille, dont les pentes sont partiellement conquises par une urbanisation récente, qui échappe ainsi aux crues violentes du Gardon.
L’origine du village, il y a 2600 ans, est accréditée par les fouilles de la Roque. Le hameau était alors dominé par le pic de l’aiguille (une table d’orientation), site troglodyte mais aussi point … LA SUITE… »

Caissargues, les vins Costières de Nîmes

CAISSARGUES

CAISSARGUES. L’origine de ce nom est controversée. Pour les uns, elle vient de « Casques » du gaulois « Casanus » (chêne), « Quercus et Ager  » (le champ des chênes). Terrain couvert de chênes. Pour d’autres, on y voit l’origine celtique « Ca »s qui viendrait de chaumière, habitation et « Casa », maison.
À l’époque latine, quand les romains donnaient leur nom à leur domaine appelé « Villa », on trouve le suffixe « Anicus » qui si… LA SUITE… »

Codognan, sur la voie domitienne

CODOGNAN. Gard

CODOGNAN. Anciennement « Codonianum », sur la  voie Domitienne, dite « Chemin de la Monnaie » , créée en 118 avant Jésus Christ par le général romain Domitius Ahenobarbus. Cette célèbre voie romaine franchissait le lit du Rhôny à gué. Le Chemin de la Monnaie en est l’empreinte fossile (du latin munita qui signifie voie carrossable).
Mentionné en 1094 dans les archives, le villa… LA SUITE… »

Sommières, la cité médiévale, bord du Vidourle

SOMMIERES. Pont romain

SOMMIÈRES. Les celtes avaient construit l’oppidum de Midrium. Le village devint une commune d’importance grâce au pont construit par les Romains qui améliorèrent la Via Luteva, qui part de Nemausus ( de la Porte d’Espagne, dite de nos jours Porte de France), traverse la Vaunage et vient buter contre le Vidourle à Midrium.
Le Pont romain,  dit « pont Tibère », 1er siècle après J.-C. Commencé vers l’an 19 et achevé ve… LA SUITE… »

Le Grau du roi, ouverture sur la Méditerranée

LE GRAU DU ROI

LE GRAU DU ROI. Ce village de pêcheurs sur le littoral méditerranéen fut détaché d’Aigues-Mortes qu’en 1853 : il devint alors une station balnéaire qui connut son essor au 20ème. Pittoresque village de pêcheurs : vieux quartiers bordés par le canal.
Dans un territoire au passé étroitement lié à Saint-Louis et aux croisades, s’est bâti le village traditionnel du Grau-du-roi. Au 16° et 17° siècle, quelques familles no… LA SUITE… »

Campestre-et-Luc, sur les Causses des Cévennes

CAMPESTRE ET LUC. Causses Cévennes

CAMPESTRE-ET-LUC. Sur l’ensemble Causse de Blandas – Causse de Campestre, qui prolonge le Causse du Larzac de l’autre côté des gorges de la Virenque et des gorges de la Vis.
Le causse de Blandas accueille aujourd’hui trois villages : Rogues, Blandas, Montdardier, celui de Campestre étant occupé par un seul village : Campestre-et-Luc, auquel s’ajotent des fermes ou hameaux isolés. Le bâti traditionnel, fait de pierre… LA SUITE… »

Rogues, cernée par les gorges de la Vis.

ROGUES. Cévennes

ROGUES : « Villa Rogas » vers 807. Petite commune du Causse la plus au sud du canton, cernée sur trois de ses côtés par les  Gorges de la Vis.
Le nom de Rogues vient du mot celte « roues », signifiant « route » et on trouve dans les environs du village, des restes de voie gallo-romaine reliant LE VIGAN à Lodève.
Vue sur les massifs cévenols et le Causse du Larzac (573m).
Village composé de petits groupes d’habitatio… LA SUITE… »