Sauzet, dans la Gardonnenque

SAUZET. Dans le Gard

SAUZET. Nom Provençal : Sauzè (du latin salix : saule). Étymologie : lieu planté de saules. Le village est situé à mi chemin de Nîmes et Alès et entre Sommières et Uzès. Son territoire s’étend depuis les collines des garrigues ( de Boucoiran- et- Nozières, jusqu’à Sommières entre Gardon et Vidourle), jusqu’au Gardon.
Les communes de Moussac, St Géniès-de-Malgoirès et Domessargues sont limitrophes à la commune.
À VO… LA SUITE… »

Manduel, nommé pour la première fois en 943

MANDUEL. Dansle Gard

MANDUEL. En 920, on cite Lignan, quartier de la commune où une église romane fut construite. Manduel et Lignan ont abrité deux bornes milliaires, mais les habitants de Lignan abandonnèrent le lieu et vinrent s’installer à Manduel. Vers le XIIe siècle, le territoire administré par 3 consuls appartenait aux Comtes de Toulouse, puis passa à Guillaume de Nogaret, Seigneur de Calvisson, du XIVe siècle à la Révolution.
L’… LA SUITE… »

Corbès, un habitat dispersé

CORBÈ. Dans le Gard

CORBÈS. Montagne au versant rocheux. À l’origine des corbières ou du Roc Courbe. La commune se caractérise par un habitat cévenol dispersé. Il n’y a pas de centre mais de nombreux mas disséminés dans des espaces cultivés ou sauvages où la flore locale vous invite à la promenade.
Venir à Corbès, c’est redécouvrir les petites merveilles d’un patrimoine préservé tels que le jardin clos, le temple, la source… C’est auss… LA SUITE… »

Gailhan et l’Église Saint-Privat

GAILHAN. Dans le Gard. L'église

GAILHAN. Situé tout en haut de la colline, que l’on voit sur la droite, en venant de Quissac et avant le col de Gailhan sur la RD 35 se trouve, perché l’oppidum du plan de la Tour.
Oppidum : Fortification de type celtique généralement aménagée en surplomb, protégée par des fossés et servant de refuge et de lieu de rencontre.
Les fouilles ont permis de trouver les ruines superposées de trois villages qui s’échelonne… LA SUITE… »

ARRE sur les rives de la rivière éponyme

ARRE. Dans le Gard

ARRE. Commune qui s’étend sur les deux rives de l’Arre dont elle tient son nom, entre le Causse de Blandas et les Cévennes. Sur la rive droite, le vieux village s’étage jusqu’au Cap d’Arre avec ses maisons pittoresques, ses rue étroites et son pont médiéval.
Sur les pentes du Causse de Blandas qui surplombent le village, installé dans la vallée de l’Arre, apparaissent périodiquement après de fortes pluies de grosses… LA SUITE… »