Beauvoisin, communauté de communes de petite Camargue

BEAUVOISIN. Gard

BEAUVOISIN. Un des nombreux lieux importants de la bouvine dans le Gard. Tradition de Fête : une classe de jeunes organise la fête.
Ils réalisent, entre-autre, des Aubades. Au début du XXe siècle, il s’agissait de fêter le départ pour le Service National des jeunes hommes qui venaient d’avoir 18 ans, c’était les conscrits de « la classe » (la classe d’âge).
Les aubades continuent toujours, un peu comme un rite de p… LA SUITE… »

Saint-Laurent d’Aigouze, haut lieu de l’aficion

Tour Carbonnière

SAINT-LAURENT-D’AIGOUZE. Fut le siège de l’abbaye de Psalmodi fondée au 5ème, par les moines de l’abbaye de St-Victor de Marseille.
On y trouve des vestiges de l’église abbatiale 12ème/13ème : restes de sculptures, chapiteaux, bénitier 17ème, gisant 14ème.  Dépendant directement du Vatican, elle connut son apogée au 12ème et le déclin à partir du 15ème. Elle fut sécularisée au 16ème par une bulle du pape Paul III.
LA SUITE… »

Le Cailar, gardians, chevaux, taureaux. La Camargue

LE CAIALR. Monument taureau LE SANGLIER

LE CAILAR. Mentionné au 7ème, fut Viguerie d’Aigues-Mortes, diocèse de Nîmes, archiprêtré d’Aimargues. Seigneurie appartenant au 12ème aux vicomtes de Nîmes et à partir du 16ème aux Baschi.
Le site d’habitation du Cailar est très ancien. Des fouilles archéologiques ont mis au jour des vestiges d’influence grecque et celtique, remarquables par leur singularité, datant du Ve au IIIe siècle avant JC. Il comporte égalem… LA SUITE… »

Aigues-Mortes, ses remparts et la tour de Constance

AIGUES-MORTES

AIGUES-MORTES. Au cœur de la Camargue surgit la cité médiévale, construite au XIIIème siècle selon la volonté de St Louis, afin de donner au royaume de France un port sur la Méditerranée.
Les croisades : Louis IX choisit Aigues-Mortes. Le pape Innocent IV appelle en 1240 les souverains d’Europe à la croisade afin de reprendre Jérusalem. Louis IX prend le commandement de l’expédition, mais ne disposant pas de port d’… LA SUITE… »

La plaine de la Costière sur l’ancien Lit du Rhône

Plaine, Zone tampon entre Garrigues et Camargue
L’ensemble le moins étendu des grands paysages du Gard La Costière correspond à l’ancien lit du Rhône qui a formé une vaste plaine en y déposant des matériaux grossiers à la fin de l’ère Tertiaire, essentiellement des galets, qu’on appelle localement le gress.
L’IRRIGATION
L’essentiel de la plaine est aujourd’hui cultivé en vigne, seule culture capable de résister … LA SUITE… »