Le dimanche 5 avril 2020 . Bienvenue à Nîmes, dans le Gard

Nîmes-Gard.fr

Nîmes. Le Gard. Où sortir, que voir, que faire ?

Salon international des orchidées. Vergèze 2018.

orchidees. Salon Vergèze 2019

Partage Facebook - Loading❤️ Cet article dans votre bloc-notes

Article mis à jour ou préparé pour parution, le 5 février 2018 - (Paru, le : 14 décembre 2017 à 1 h 27 min)

17ème édition.  » Océanie… Dans le sillage de James Cook ».

Ce salon est organisé chaque année par l’Association « Orchidées Languedoc » qui fait partie de la Fédération Française des Amateurs d’Orchidées.

Chaque association affiliée est indépendante et organise ses propres manifestations et réunions. Leur nombre est variable, certaines sont réservées à un groupe d’amateurs particuliers. Des conférenciers vous présentent les différents aspects de cette immense famille botanique (plus de 30000 espèces sauvages dans la nature). Ils vous apprendront à maîtriser l’art de cultiver et de faire refleurir vos orchidées.

Samedi 3 et dimanche 4 février 2018 | De 10h00 à 18h00

Vendredi 3 février : 14 h -18 h. (Accueil des scolaires le matin)
Samedi 3 février – Dimanche 4 février : 10h00 – 18h00

Les salons sont une bonne occasion pour faire se rencontrer amateurs, passionnés et professionnels. C’est aussi l’occasion de faire connaissance avec les producteurs français ou étrangers. Il y a toujours des découvertes à faire dans le monde des orchidées !

  • Stands Exposants « vente d’orchidées » – Ateliers de rempotage, conseils de cultures, conférences
[embeddoc url= »http://orchidoc.fr/wp/wp-content/uploads/2017/12/Flyer-2018-reduit.pdf » download= »all »]

Salle Vergèze Espace. Entrée : 4 €. Gratuit -12 ans.

Renseignements : 06 74 11 10 27 – orchidee.languedoc@voila.fr
icon-car.pngFullscreen-Logo
Vergèze

chargement de la carte - veuillez patienter...

Vergèze 43.743522, 4.220695

Annoncez votre évènement

Catégorie(s) de cet article : Editions de 2018


« Orelsan. Du rap dans les arènes. Festival de Nîmes 2018 | Kids United, le groupe. Festival de Nîmes 2018. Aux arènes »