Le vendredi 10 avril 2020 . Bienvenue à Nîmes, dans le Gard

Nîmes-Gard.fr

Nîmes. Le Gard. Où sortir, que voir, que faire ?

Spectacle jeune public. Théâtre C. Liger. Nîmes.

Histoire en bois. Nîmes

Partage Facebook - Loading❤️ Cet article dans votre bloc-notes

Article mis à jour ou préparé pour parution, le 23 décembre 2019 - (Paru, le : 9 août 2019 à 1 h 42 min)

Histoire en bois. Conte décalé et décor en planchettes Kapla. Chargé d’édifier le château de l’A-peu-près, Alban s’absorbe dans une magnifique construction sous les directives de la Marquise.

Tâche ardue car non seulement cette Marquise au caractère détestable le contrarie sans cesse, mais dans ce royaume les mesures se font… à la louche ! D’ailleurs, dans ce monde loufoque et approximatif, même le langage passe par des « à peu près » !
Une rencontre de deux mondes imaginaires où princesse et bâtisseur se cherchent, se disputent et se rabibochent sans relâche.

15:00 et 19:00

NÎMES

MERCREDI 18 DÉCEMBRE 2019

À PARTIR DE 4 ANS

De palpitantes aventures avec cheval blanc, musique, valse… et beaucoup d’humour !

Histoire en bois par la Cie Moustache.

LA SAISON 2019/2020 AU THÉÂTRE C. LIGER

  • Abonnement : à partir de 3 spectacles
    La billetterie, 15 rue Dorée, située au rez-de-chaussée est ouverte :
    mardi, mercredi, jeudi de9h00 à 12h00 et de l4hh00 à 17h00 – Vendredi de 9h00 à 12h00
    Fermeture annuelle du 16 juillet au 31 aout
    Tarif réduit : étudiants, demandeurs d’emploi, RSA, Comité d’entreprise, groupes de 10 personnes ou plus, intermittents, carte Senior Ville de Nîmes, adhérents des associations coréalisatrices, abonnement de 3 spectacles ou +

Théâtre Christian Liger. Centre Pablo Neruda. Nîmes – Renseignements : 04 66 36 65 00

icon-car.pngFullscreen-Logo
Théâtre C. Liger

chargement de la carte - veuillez patienter...

Théâtre C. Liger 43.832429, 4.352676

Annoncez votre évènement

Catégorie(s) de cet article : Évènements passés de 2019


« Fête votive de Pompignan 2019. Le programme | Je suis invisible de Dan Jemmett. Théâtre Nîmes »