Rochefort du Gard, un site classé


Écrit ou actualisé le 16 juin 2020 - Publié, le : - Catégorie(s) : ROCHEFORT DU GARD. Chapelle St-Joseph
Villes et villages du Gard
Les communes du Gard. Petite visite découverte du département. Les monuments, les sites, l'environnement et petit historique de chaque ville et village.

Loading❤️ Cet article dans votre bloc-notes.

ROCHEFORT DU GARD. Magnifique Village (SI), dominé par le Castelas, sur une éminence : ancien château fort 11ème, démantelé.

Ancienne chapelle romane du XIIème siècle. Première église paroissiale consacrée à St Bardulphe, elle fut incluse dans le vieux village, cernée par des remparts. Existant déjà en 1195 elle figurait sur la liste des possessions de l’Abbaye Saint André. De style roman, fortement remaniée au XVIIe siècle, son chœur voûté en cul de four est décoré par une bande de dents d’engrenage qui date de la première moitié du XIIe siècle. Les fresques remontent à 1608. La nef garde son bénitier. Sa cuve baptismale se trouve désormais dans l’église du village. Tel quel, isolé maintenant par la destruction des maisons qui l’entourent, il surplombe majestueusement le vieux village, défiant les siècles et les modes. Deux cloches subsistent, celle de l’ouest date de 1641, celle du sud a été refondue en 1954.

La Chapelle Saint-Joseph fut construite en 1734 pour remplacer le Castelas devenu vétuste et difficile d’accès. Sur une pierre de la salle des mariages et sur la grille en fer forgé de la façade à droite, on peut voir les initiales de Pierre Palejay, un bourgeois du village qui la fît construire. Les pierres de l’ancienne fortification du Castelas ont été utilisées pour sa construction. En 1803 le bâtiment fut vendu à un particulier pour être racheté par la municipalité en 1817 pour en faire la mairie

À VOIR, À FAIRE…

Vues sur la vallée du Rhône.

Anciennes filatures de soie Crouzier (M.I) et filature de soie Dibon ou Toulouse (M.I)

La chapelle Notre-Dame-de-Grâce  (SC), restaurée 18ème, construite par Charlemagne à la suite d’une victoire sur les musulmans, devint un sanctuaire marial jouissant de la protection des papes d’Avignon. À ce sujet, consultez la base Palissy – Plusieurs auteurs disent que Charlemagne dirigea en personne cette expédition et qu’à Rochefort, où il avait triomphé, il fit élever une église qu’il dédia à la Sainte Vierge et à sainte Victoire vierge et martyre, pour laquelle il avait une grande dévotion.

Inscrit M.H partiellement Le sanctuaire est entièrement reconstruit, avec l’arrivée des Bénédictins de Saint-Maur, en 1637. A leur initiative, de nombreuses améliorations et de nouvelles constructions sont réalisées au cours des 17ème et 18ème siècles. Il est, ensuite, vendu, en 1795, comme bien national. De 1846 à 1962, le sanctuaire, confié aux pères maristes, connaît une seconde renaissance: travaux sur la route d’accès, nouveaux bâtiments pour l’hôtellerie, aménagement d’un chemin de croix conduisant à un calvaire. Dès le 17ème siècle, la pratique de dons d’ex-votos se développa et se poursuivit au cours des 18ème et 19ème siècles, perdurant également au 20ème siècle. Cet ensemble est dominé, entre autres, par l’église, reconstruite par les mauriste, lui offrant ainsi une belle ampleur.

Lavoir  à colonnes doriques, du XIVème siècle, achevé en 1807 .

LES MARCHÉS DIMANCHE MATIN
Aigues-Mortes : Tout produit – Aimargues : Tout produit – Alès : Tous commerces non sédentaires – Beaucaire : Tout produit & alimentaire – Calvisson : Tout produit – Chamborigaud : d’avril à novembre Tout produit – Dourbies : Alimentaire & artisanal à l’Espérou ( En haute saison) – Rochefort-du-Gard : Marché Provençal – St-Gilles : Tout produits – St-Michel-d’Euzet : Alimentaires locaux

TERRE DE VIGNOBLES : 20 communes du Gard produisent des vins d’appellation  » CÔTES DU RHÔNE », classé en A.O.C : On trouve essentiellement 5 types de sols dans les Côtes du Rhône. Les sols à galets aux terres argileuses, les sols caillouteux “argilo-calcaires” et les sols d’épandages caillouteux (sur les pentes des reliefs) offrent à la vigne une alimentation en eau régulière et la restitution, durant la nuit, de la chaleur emmagasinée le jour par les cailloux. Ils sont particulièrement propices à l’élaboration de vins de garde. Les sols loessiques et les sols sablonneux offrent une alimentation hydrique plus contrastée. Ils conviennent mieux à l’élaboration des vins blancs et rosés ainsi qu’aux vins rouges plus légers.

COMPS DOMAZAN ESTEZARGUES FOURNES LIRAC MONTFAUCON MONTFRIN PUJAUT REMOULINS ROQUEMAURE ST GENIES DE COMOLAS ST HILAIRE D’OZILHAN ST LAURENT DES ARBRES SAUVETERRE SAZE TAVEL THEZIERS VERS PONT DU GARD VILLENEUVE LES AVIGNON

ZNIEFFZone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (Znieff) ANCIEN ÉTANG DE ROCHEFORT : 403 Ha Des cultures et des prairies sont irriguées grâce à un réseau de roubines.  Au sud, de nombreuses habitations sont dispersées dans une zone humide. Des voies de communication permettent l’accès aux champs et aux habitations. L’ancien étang de Rochefort est un bassin alluvionnaire vraisemblablement créé par la divagation du Rhône au cours des siècles, il appartient au chapelet d’anciens étangs qui caractérisent le paysage dans la basse vallée du Rhône : étang du PUJAUT. Les caractéristiques actuelles du milieu résultent des conditions naturelles originelles et des aménagements anciens qui ont eu pour but de permettre l’implantation de cultures. Le paysage est marqué par une multitude de fossés et roubines bordés de haies.

Les faciès végétaux sont diversifiés :   prairies humides – friches – cultures – roselières autour des mares et points d’eau. Critères de délimitation : L’ancien étang de Rochefort représente une unité d’ordre paysager, géomorphologique et fonctionnel. Les limites sont cependant peu nettes du fait du mitage de l’espace par les habitations ou les zones industrielles. Le tracé retenu englobe l’ensemble des milieux naturels ouverts situés dans la dépression.. Elle exclut les espaces les plus artificialisés, sauf au sud, où les zones d’urbanisation diffuse ont été maintenues du fait de leur intérêt ornithologique (présence de mares). Richesse patrimoniale : Ce milieu accueille des espèces rares, protégées sur le plan national et/ou européen et inscrites sur le livre rouge des espèces menacées de France : ‘ Outarde canepetière : en forte régression sur le territoire national – le Busard cendré – la Rousserolle effarvatte et la Rousserolle turdoïde. Outre la présence d’une avifaune rare et protégée, ce site offre un intérêt écologique. La diversité des milieux rencontrés : mares, roselières, prairies, cultures, friches, roubines où alternent zones humides et milieux ouverts permet d’accueillir une faune riche qui trouve ici refuge et nourriture. Bibliographie – Source BOUSQUET G. – C.O.GARD- Communications orales. Ministère de l’Environnement Maîtrise d’ouvrage déléguée nationale : Secrétariat de la Faune et de la Flore du Muséum National d’Histoire Naturelle.

COMMUNES CONCERNÉES PAR CES UNITÉS DE PAYSAGE :

Aigaliers Argilliers Belvezet Bouquet Castillon-du-Gard Cavillargues Connaux Domazan Estézargues Flaux Fontarèches Fournès Gaujac La Bastide-d’Engras La Bruguière La Capelle-et-Masmolène Le Pin Lirac Montaren-et-Saint-Mediers Pougnadoresse Pouzilhac   St-Hilaire-d’Ozilhan St-Hippolyte-de-Montaigu St-Laurent-des-Arbres St-Laurent-la-Vernède St-Marcel-de-Careiret St-Maximin St-Paul-les-Fonts St-Pons-la-Calm St-Quentin-la-Poterie St-Siffret Saint-Victor-des-Oules St-Victor-la-Coste Serviers-et-Labaume Seynes Tavel Uzès Vallabrix Vallérargues Valliguières Vers-Pont-du-Gard

Aramon Domazan Estézargues Fournès Saze Théziers

Aramon Les Angles Pujaut  Sauveterre Saze Villeneuve-lès-Avignon

Lirac Roquemaure St-Laurent-des-Arbres Tavel

 6667 habitants

MAIRIE : 30160 ROCHEFORT DU GARD rue Grand Pont Tél : 04 90 26 69 00

icon-car.pngFullscreen-Logo
Rochefort

chargement de la carte - veuillez patienter...

Rochefort 43.974560, 4.689695

Sponsors :

Vous pouvez aussi rechercher Parmi les mots-clés